03 janv. 2009

The Spirit : critique

19031693_w434_h_q80

A ceux qui s'attendaient à une adaptation littérale de l'œuvre de Will Eisner, attention, vous allez être déçu. Mais comme le dit le réalisateur lui-même : "Eisner ne voulait pas d'une adaptation littérale de son œuvre.". Miller a donc pris les personnages et la ville et a mélangé le tout avec son univers artistique.
Ce mélange n'est pas amer, comme on était en droit de s'attendre, mais plutôt agréable.

Le film en lui même est un très bon film.
Les bandes annonces laissez penser à un "Sin City bis.". Et bien pas du tout.
D'accord, certains passages font drôlement penser à la première adaptation du comic book de Miller, mais le reste du film se détache assez de ce style. Certaines scènes (flash back, entre autres) sont d'ailleurs très coloré.

Les acteurs, dans leurs ensembles, jouent plutôt bien.
Mention spéciale à Samuel L Jackson, qui est tout bonnement époustouflant. D'ailleur, en parlant d'acteurs, le casting féminin est à faire saigner du nez plus d'un geek : Eva Mendez, Sarah Paulson et surtout : Scarlett Johansson !

Le scénario coupe carrément avec la version papier du héros principal.
Miller a complètement ré-écrit les origines du Spirit. Ce n'est plus un accident qui l'a ramené à la vie, mais une expérience d'Octopus.
Parlons de ce dernier, tiens. Lui aussi est différent : on voit sa tête ! "Sacrilège !" crieront certains puristes. Mais la performance de L Jackson peut vite faire oublier ça.

Eisner était connu pour son humour et sa poésie.
En cela, Miller fait honneur à son "mentor". Les grandes tirades lyriques de Spirit sont là pour la partie poésie, et les délires d'Octopus ou encore les réflexions du commissaire Dolan au Spirit sont là pour la partie humour.
Ce qui est assez étonnant de la part de Miller qui nous avait habituait à peu (ou pas) d'humour dans Sini City. Miller serait-il en réalité un rigolo refoulé ?

Ici, Miller ne signe pas une adaptation du Spirit de Will Eisner, mais propose sa propre vision du héros. Certes, une vision plus noir du héros, mais pas moins agréable. Et c'est cela que le film est remarquable.
Un bon moment donc.

Posté par Tony_Stark à 21:42 - Permalien [#]